« Je propose de donner aux jeunes une allocation d’autonomie liée aux conditions de ressources des parents et qui sera en moyenne de 400 euros par mois, plus l’APL (Allocation pour le logement). De cette manière, ceux qui font des études pourront être plus compétitifs », a affirmé la candidate à la primaire socialiste, qui a visité un marché avant d’aller à la rencontre de jeunes chefs d’entreprise.


Publicités